Haiti : les vrais zombies

Publié par Hélène le

Quand une personne commet trop de méfaits, qu’elle est jugée néfaste pour sa société, des tribunaux illégaux, tenus par des sociétés secrètes telles que les Bizangos ou les Cochons Gris, la convoquent. À sept reprises.

À l’issue de ces convocations, il peut arriver que la personne soit condamnée à la zombification. Et ça, c’est terrible!

Sans que le condamné ne soit prévenu, il est empoisonné au foufou. Ce poison provenant du poisson du même nom, paralyse le corps, qui se fige et donne un état de mort apparente: le condamné est officiellement déclaré mort. Il est inhumé comme de coutume, mais quelques heures après, des membres de sociétés secrètes le déterrent.

Un sorcier bokor, un prêtre vaudou, devient son maître, et le maintient dans un état d’hébétude en continuant à l’empoisonner. Sous foufou, l’humain perd son libre arbitre, et sa capacité de raisonnement.

Sous son contrôle, il est son esclave, et doit effectuer les travaux imposés. La situation reste ainsi jusqu’à la mort du zombie, ou du sorcier. Dans quel cas, le condamné peut retrouver sa liberté, mais n’existe plus légalement, puisqu’il a été déclaré mort. (Actuellement, différents organismes cherchent un moyen de rendre une vie « normale » à ces condamnés et c’est tout un challenge!)


0 commentaire

Laisser un commentaire