Varanasi: anticiper sa mort pour atteindre le Nirvana

Publié par Hélène le

Varanasi, également connue sous l’appellation de Bénarès, est située dans l’état indien de l’Uttar Pradesh, sur la rive gauche du Gange.

Sur près de 7km le long du fleuve sacré se trouvent 84 ghats, des escaliers de pierres qui permettent d’accéder au fleuve. On y descend pour se purifier, se baigner, laver ses tissus – le Gange est un lieu de vie sacré. Seuls deux ghats sont réservés à la crémation, dont Manikarnika. C’est l’un des plus anciens et des plus sacrés de la ville. 

De nombreux indiens hindouistes anticipent leur décès. Ils se rendent de leurvivant à Varanasi, et ainsi, peuvent être crématisés sur place. Cela évite un grand nombre de tracas et de dépenses. 

La crémation permet de libérer l’âme, d’effacer ses pêchés. Mais la crémation. Varanasi est encore plus importante. En effet, parce que Varanasi est la ville la plus sacrée de l’hindouisme, le cycle de la réincarnation prend enfin fin lorsque l’on y meurt. On accède directement au Nirvana!

Après la purification dans le Gange, on attend que la dépouille soit sèche. On l’installe ensuite sur le bûcher, dans ses beaux vêtements, embelli de fleurs, et un des hommes de la famille allume le bucher. Ses cendres seront ensuite passées au tamis pour récupérer les bijoux ou métaux précieux. Puis elles seront dispersées dans le Gange.

Autour, il ne faut pas ni pleurs, ni femmes.

Découvrez les expériences de Gabrielle et Laurène, à Varanasi:

  • Gabrielle, du blog Vagabondeuse: par ici
  • Laurène Philippot, Carnet d’escapades: par

0 commentaire

Laisser un commentaire