Mais que faire de nos cendres ?

Publié par Hélène le

Depuis le 19 décembre 2008, vous ne pouvez plus conserver d’urne funéraire à domicile. Mamie, sur la cheminée: c’est fini !

On doit aux cendres d’un défunt autant de respect qu’on en devrait à son corps.

On ne se partage plus la personne aimée: elle est un en étant l’infini.

Son avenir est établi: ce sera le colombarium, l’inhumation, la dispersion ou l’immersion. (Et nous en parlerons dans un prochain article).

Du moins, en France. 🇫🇷

Ailleurs, en Europe et plus loin, les options sont plus variées.

Si vous aimez ce qui brille, transformez-vous en diamant! Direction la Suisse 🇨🇭

Si vous aimez en mettre plein la vue, finissez en feu d’artifice! Direction le Royaume-Uni 🇬🇧

Si vous aimez les tatouages, devenez de l’encre et restez au plus près de vos proches! Allez sur la grande île à nouveau 🇬🇧

Si vous êtes fan de musique, incarnez-la en vinyle! Encore de l’autre côté de la Manche 🇬🇧

Et si vous aimez la mer, nourrissez-la en tant que corail! Direction les États-Unis 🇺🇸

(À une époque, on pouvait également se glisser au sein d’une cartouche de fusil ou dans la mine d’un crayon à papier …)

Si vous aimez prendre de la hauteur, plusieurs choix s’offrent à vous.

– Faites un unique voyage dans l’espace 🇺🇸🇨🇦

– Envolez-vous dans un ballon gonflable 🇺🇸

Maintenant, pour une dispersion plus classique, sans quitter la France, dans les airs, les eaux ou en restant sur Terre, nombreux sont les choix.

Voulez-vous les connaître ?

Catégories : Crémation